En finir avec les listes à puces dans vos présentations PowerPoint !

Aux origines des présentations…

Les listes à puces ont toujours fait partie intégrante du « kit de survie » qui accompagne les présentations Powerpoint !

Disséminées dans la plupart des diapositives de la présentation, elles sont énumérées par l’orateur qui les utilisent tel un fil d’Ariane ou un prompteur.

image-liste-puce-data-story-surcharge

Je vous laisse imaginer les dommages collatéraux engendrés par ce type de présentation. Un public anesthésié et perdu, un orateur décrédibilisé qui laisse son charisme au vestiaire, le tout pour un retour sur investissement proche du néant !

D’ailleurs, il y a de grandes chances pour que vous même ayez déjà été confronté de près ou de loin à ce type de présentation !

Une étude publiée en 2014 dans la revue « International Journal of Business Communication » démontre que les personnes qui ne sont pas « exposées » à l’utilisation massive de listes à puces dans une présentation bénéficient d’un bien meilleur taux de rétention à l’issue de cette dernière.

Mais pourquoi tant de haine ?

À cette question, certains diront qu’ils ont toujours fait comme ça et d’autres que c’est plus simple et plus rapide.

Mais maintenant regardons cela du point de vue de votre audience. Vous créez une présentation infestée de listes à puces qui va durer une bonne heure.

Les 100 personnes qui y assistent vont perdre chacune une heure de leur temps et au final ce sera l’équivalent de 101 heures qui auront été perdues.

Je rappelle ici 3 règles inhérentes aux présentations multimédias : la première c’est qu’associer un texte à une image multiplie par 6 la rétention de l’information contenue sur votre diapositive.

image-liste-puce-data-story-cerveau

Une deuxième dit que la surcharge cognitive est l’ennemie n°1 des diapositives et que la simplicité est le maître-mot des présentations efficaces.

Une troisième qui met en avant le fait que l’être humain écoute et lit à deux vitesses différentes : 160 mots/minute pour l’écoute et 300 mots/minute pour la lecture.

Autrement dit, si vous lisez vous pouvez difficilement écouter un orateur et vice versa.

Comment se débarrasser progressivement des listes à puces ?

Convaincu du bienfait de transformer vos vilaines listes à puces ?

Oui, très bien alors passons maintenant à la partie pratique qui consiste dans un premier temps à alléger drastiquement le contenu de vos diapositives !

Simplifiez votre message !

Dans son ouvrage « Présentation Zen », Garr Reynolds nous donne sa définition de la simplicité pour les présentations.

image-liste-puce-data-story-simplicité

Notre objectif ici est la SIMPLIFICATION !

Vous ne devez retenir que l’essentiel du message contenu dans votre liste à puces. Réduisez chaque puce à 4-5 mots maximum.

Par ailleurs, une des règles essentielles en présentation efficace nous dit qu’il est vivement conseillé d’utiliser plusieurs diapositives épurées au lieu d’une seule surchargée visuellement.

Cela ne signifie pas pour autant que vous allez passer plus de temps à présenter chaque diapositive, au contraire en focalisant l’auditoire sur l’idée-force que vous allez évoquer, vous diminuerez la surcharge cognitive et donc augmenterez leur confort.

De plus en ayant moins de choses à lire, votre public pourra se concentrer sur votre discours.

La règle des 3 points

Je vous conseille de faire appel à la règle des 3 points pour présenter vos idées. En divisant votre information en 3 parties, vous facilitez l’assimilation de cette dernière par votre public.

Quant à la nature de ce triptyque, libre à vous de le choisir : problème, solution, bénéfice…

Pour la représentation graphique de ce trio, nous conseillons d’utiliser des icônes auxquelles vous associerez un message court (pas de phrases bien entendu) composé de 2 à 5 mots maximum.

image-liste-puce-data-story-trio

L’arrière-plan, un générateur d’émotions !

Je vous parle bien évidemment dans cet article de l’utilisation de l’arrière-plan pour mettre en valeur vos messages.

Fréquemment, vous choisirez une image fixe pour illustrer votre message mais pas seulement car la vidéo (ou le GIF animé) est aussi à conseiller pour la construction de vos diapositives.

image-liste-puce-data-story-citation

Le choix d’une image ou d’une vidéo est une étape cruciale dans la réussite de votre diapositive et par conséquent de votre présentation.

Je vous invite à lire notre article « 12 bonnes pratiques pour utiliser les images dans vos présentations » pour vous guider dans ce travail.



La composante émotionnelle est centrale pour toute communication, il est donc indispensable de la générer dans vos présentations.

La carte mentale, une alternative séduisante à l’emploi des listes à puces !

Si votre message revêt un caractère complexe ou nécessite l’utilisation de plusieurs diapositives, vous pouvez envisager de mettre en place une carte mentale.

Puissant outil cognitif, la carte heuristique sollicite l’ensemble de notre cerveau car sa présentation est visuelle (couleurs, images, pictogrammes), linguistique (mots-clés) et logique (relation).

La carte mentale présentée ci-dessous vous donne la bonne recette pour réussir un graphique efficace.

Pour aller plus loin sur le sujet des graphiques efficaces, je vous conseille notre article « 10 bonnes pratiques pour rendre un graphique efficace.« 



image-liste-puce-data-story-mental

Utilisez l’animation didactique pour présenter vos diagrammes

Le diagramme est un excellent moyen de montrer comment les choses interagissent ensemble grâce à la représentation visuelle simplifiée et structurée des concepts ou des idées.

Votre auditoire reçoit les informations de votre diapositive d’une manière globale au moment où celles-ci s’affichent.

Si vous avez plusieurs étapes dans votre diagramme, votre auditoire va vous écouter vous exprimer sur la première mais va très rapidement être tenté de regarder la suite avant que vous ayez terminé votre première explication !

Et ça, ce n’est pas bon pour la compréhension et la rétention des informations que vous présentez à votre public.

La solution est simple et passe par une arrivée séquentielle de vos éléments sur la diapositive.

Résultat : votre public a tout le temps de se concentrer sur chacun de ces derniers et focalise son attention sur votre discours. Pensez juste à respecter le sens de lecture naturel lors de votre animation.

image-liste-puce-data-story-diagramme

Dans son livre « Slide:ologie« , Nancy Duarte fait l’inventaire des différents types de diagrammes (abstraits) qui peuvent être utilisés au sein des présentations.

Vous trouverez ci-dessous quelques exemples de concepts qui peuvent être illustrés par des diagrammes.

image-liste-puce-data-story-diagramme

Voici également pour vous aider un lien vers une bibliothèque complète de plus de 4 000 diagrammes https://diagrammer.duarte.com/ .

Conclusion

Vous savez maintenant comment améliorer vos présentations tout en utilisant votre temps de manière efficace pour vous et votre public.

Alors soyez créatif et n’ayez pas peur de transformer vos listes à puces en visuels attractifs car votre public vous dira merci !

Réservez votre entretien de découverte

Pour vous aider à construire des présentations convaincantes, nous avons rassemblé les règles de base de la présentation design et de la data visualisation dans l’application Data Story.

Vous découvrirez des principes simples qui vous permettront graphique après graphique, diapositive après diapositive de changer définitivement votre approche dans la création de présentations efficaces.

Au delà de notre application Data Storynous proposons également aux entreprises la réalisation de présentations financières ou multimédia 
pour améliorer l'impact de leur message et convaincre leur auditoire.

Alors, prêt(e) à transformer vos idées en présentation inoubliable et originale ?

Réservez dès maintenant votre entretien gratuit de découverte :