12 bonnes pratiques pour utiliser les images dans vos présentations

Une image vaut mille mots !

Ce n’est pas moi qui le dis mais Confucius, il y a plus de 2500 ans ! Loin d’être tombée dans l’oubli, cette citation prend tout son sens dans nos présentations multimédia dans lesquelles l’image est reine.

Dans cet article, je vais passer en revue les techniques indispensables à connaître pour exploiter toute la puissance des images dans vos présentations. Chaque conseil sera illustré par un ou plusieurs exemples pour que vous puissiez le mettre en pratique le plus rapidement possible et réussir une présentation percutante.

Un rapport inégal !

Siège de l’analyse, notre cerveau gauche montre rapidement ses limites avec le traitement de 6 ou 7 éléments d’information à la fois.

cerveau gauche

Siège des émotions et de la créativité, notre cerveau droit se comporte différemment, il enregistre en permanence, de façon globale et sans borne. cerveau droit

Le langage visuel s’adresse au cerveau droit, il fabrique des raccourcis qui permettent à votre auditoire de comprendre très rapidement des idées ou des notions qui nécessiteraient de longs développements dans une démarche analytique plus classique.

Vous l’aurez compris, les mots seuls ne suffiront pas à rendre vos diapositives percutantes et mémorables, il vous faudra le renfort des images !

potentiel des images

1 – La signification des images

Certaines images se passent de message ! D’autres peuvent, selon le message qui les accompagne revêtir des significations différentes. Attention, votre image ne doit pas faire double emploi avec le message de votre diapositive.potentiel des images

L’image ci-dessus se passe d’un message texte pour sa compréhension.

 

message deuxmessage un

Dans ces 2 exemples, nous pouvons constater qu’une même image peut avoir plusieurs significations selon le message qui lui est associé.

2 – Une image par diapositive

A l’instar des idées, limitez vous à une seule image par diapositive. Placée en plein écran, votre image doit être pertinente et dans le contexte, elle doit s’adresser à votre public et participer à la compréhension de votre message. Privilégiez les images issues de situations réelles et attirez de manière spontanée votre auditoire dans votre univers.

image idée

Dans cet exemple, l’image est concrète et parle à mon public, elle réunit tous les ingrédients nécessaires pour faire passer mon message.

3 – Surprenez votre public !

C’est une bonne manière d’impliquer votre auditoire et de le faire sortir du cadre familier. Soyez drôle et utilisez l’humour, c’est une technique efficace pour vous exprimer plus rapidement. En bonus, vous gagnez la sympathie de votre auditoire qui se souviendra longtemps de votre visuel mais surtout du message qui lui était associé.

surprenez votre public

 

Ici la nudité est utilisée pour surprendre et interpeller l’auditoire, le conduire à s’interroger sur le problème évoqué dans votre message.

4 – Comme au cinéma !

Tel un metteur en scène, utilisez la puissance émotionnelle des images pour créer une atmosphère tragique par exemple et sensibiliser votre public.

puissance émotionnelle

Dans cet exemple, l’atmosphère anxiogène du visuel participe fortement au message alarmiste délivré.

5 – Osez la rhétorique visuelle !

Utilisez la métaphore visuelle qui est un procédé inépuisable qui consiste à substituer une chose par quelque chose qui lui ressemble ou l’évoque. Visuellement inattendue, elle sollicite votre auditoire sur le plan cognitif.

image rhétorique

Ce montage photo réaliste est l’équivalent visuel d’une anacoluthe qui est une rupture dans la construction d’une phrase. Nous obtenons ici une image impossible qui ajoute de la force au message.

6 – Gauche ou droite ?

Le sens et l’emplacement de votre sujet principal sur votre image sont des données à prendre en compte au moment de construire votre diapositive. Selon la nature du message à faire passer ou le flux de lecture naturel, vous choisirez de placer votre sujet à droite ou à gauche en retournant horizontalement votre visuel grâce à l’effet miroir. L’objectif ici est d’éviter un contresens malheureux.

gauche ou droite

La personne est placée à gauche et c’est logique au regard du message délivré. En effet, le futur (et donc l’espérance de vie) se trouve généralement à droite sur une composition.

7 – La règle des tiers

Utilisée en photographie, cette règle permet de composer une photo visuellement dynamique et équilibrée. Elle consiste à placer les éléments importants de l’image sur des points de force créés à l’intersection de lignes verticales et horizontales placées aux tiers de l’image. Utilisez cette technique pour le placement de vos images et renforcez l’impact de vos diapositives !

règle des tiers

J’ai superposé une grille des tiers sur mon exemple. Vous constatez que le drone est parfaitement positionné sur un point de force créé par l’intersection de 2 lignes.

8 – Du vide et de la création !

Si vous souhaitez insérer du texte sur votre image, celle-ci devra posséder une zone calme suffisamment grande pour votre message. D’une manière générale, privilégiez les visuels aérés plutôt que les visuels surchargés qui n’apportent rien en terme de compréhension.

zone calme

Un fond uni et un sujet principal expressif, il n’en faut pas plus pour un résultat percutant.

9 – Osez la coupe franche !

Certaines images peuvent devenir visuellement intéressantes après recadrage ou agrandissement. Ainsi, il est surprenant de voir qu’une seule et même image peut exprimer différentes histoires selon la nature du recadrage.

grande image image recadrée

 

L’image originale est d’une résolution élevée (5338×3559), c’est une condition sine qua non pour cette technique. Nous aurions pu recadrer une autre partie de l’image (la personne qui marche sur la plage par exemple) pour raconter une autre histoire.

10 – Jouez avec la profondeur de champ

Dans certain cas de figure, il peut être intéressant de faire la mise au point sur un point précis de votre image. C’est une technique intéressante car au-delà de faire le focus sur l’élément clé de votre image, vous créez parallèlement une zone plus calme pour y insérer votre texte.image brute image avec focus

Vous constatez que le visuel original possède un niveau de détail identique sur toute l’image. En créant une zone floue autour de la navette, on va créer un focus sur cet élément et libérer une zone calme pour y placer notre message.

11 – Une photo détourée et coupée oui mais bien placée !

L’utilisation d’images détourées et coupées permet d’obtenir rapidement des compositions au rendu intéressant et original mais à une seule condition : votre visuel doit être placé sur un bord de votre diapositive.

image détourée

Visuellement « percutantes », les photos détourées sont une option originale dans la construction de vos diapositives.

12 – Dédoublez pour sublimer !

Prenons de nouveau nos images détourées et créons un effet simple à mettre en oeuvre pour un résultat visuel plutôt sympathique. Le procédé se résume à dédoubler et agrandir votre image avec une opacité réduite à 25%.

image fantôme

La combinaison de votre image originale et de l’image fantôme créée et placée en arrière plan génère un contraste fort et un design séduisant.

 

Voilà, je vous laisse maintenant appliquer ces techniques créatives sur vos visuels existants ou à venir, vous verrez, c’est vraiment ludique et c’est bon pour votre créativité ! Votre cerveau droit vous dira merci et aussi votre auditoire bien évidemment !

Je vous dis à bientôt pour d’autres conseils sur le blog de Data Story !